ZeBox : Battalia

ZeBox : Battalia

C’est toujours un plaisir de recevoir un jeu après une campagne Kickstarter, surtout quand celle-ci n’est pas assurée d’arriver au seuil de financement et que certains émettent des doutes sur la qualité du jeu. Pour ma part, soutien de la première heure du projet, j’ai tout de suite tilter sur la présentation et le matériel, même si les mécanismes du jeu étaient encore trop brouillons au moment de la campagne. A noter, qu’une version française des règles est téléchargeable et que le matériel ne contient pas de texte, ce qui permet de toucher un large public.

Les hydres bleues
Les hydres bleues
A l’ouverture de la boîte, pas de déception, il y a du matos dans la boîte, il ne reste donc plus qu’à le découvrir. Premier contact, les figurines, elles sont au nombre de 9, 8 pour les 4 peuples du jeu : les Insulaires (bleus), les Ursidés (verts), les Ambrardents (rouges), les Nébuleux (jaunes) et une figurines bonus grâce à la campagne Kickstarter. La qualité des figurines est plutôt bonne pour cette taille (6cm), les montures et leurs cavaliers sont bien détaillés avec juste un petit bémol pour les aigles jaunes.

On retrouvent, en anglais, quelques aides de jeu pour chaque joueur, la version française est surement téléchargeable sur le site de l’éditeur, c’est d’ailleurs la même chose pour le livre de règles. En parlant de ce livret, il a beau ne faire que 12 pages, c’est du dense à l’intérieur, le style qui donne pas trop envie de se plonger dedans et donc assez éloigné des standards actuels qui prônent la clarté, la lisibilité, l’espace et l’illustration. Mais bon, il faudra bien passer ce petit obstacle pour profiter du jeu …

On trouve également le plateau de jeu pliable en 4, qui une fois déplié prendra un peu de place sur votre table (environ 55cm sur 55cm), surtout si on se réfère à la mise en place d’une partie indiquée dans le livre de règles, qui vient ajouter pas mal de matériel autour de ce plateau. Ce dernier est composé de 49 cases qui pourront contenir chacune une carte terrain. En fonction du nombre de joueurs, certaines parties du plateau ne seront pas utilisées.

Le verso des plateaux individuels des joueurs
Le verso des plateaux individuels des joueurs
Chaque joueur possède un plateau de jeu individuel sur lequel il pourra déployer ses unités. Le verso de ses plateaux est tout simplement magnifique, dommage qu’on ne le verra pas lors du déroulement de nos parties.

On trouve ensuite du punchboard classique pour quelques pions de différentes valeurs aux couleurs des peuples du jeu. A noter, que là encore la qualité est au rendez-vous, bonne épaisseur de carton et bon découpage, ce qui permet un dépunchage parfait des éléments. A noter, la présence d’une roue à monter, qui sera appelé Oracle Solaire dans le jeu.

On passe maintenant à 4 paquets de cartes au format 70mm * 70mm, qui vont contenir un peu plus de 300 cartes. On y retrouve les cartes de terrains, d’unités, d’artefact, d’équipement et d’artefacts légendaires. Il faudra surement un peu de patience pour trier et ordonner çà en début de partie.
Les illustrations des cartes sont vraiment réussies, hormis celles des terrains qui me semblent moins lisibles et un peu plus brouillonnes mais à confirmer ou infirmer lors d’une première partie. On a même en bonus un petit ArtBook qui permet de voir que l’illustrateur est vraiment pas mauvais.

Tout ce matériel nous donne donc envie de passer à l’étape suivante, c’est à dire le test mais avant çà, il faudra s’armer de courage pour rentrer dans ce livre de règles peu propice à l’amusement.

Je vous laisse avec l’album photo de l’ouverture de la boîte et à bientôt pour le test du jeu …

Leave a Comment