Flamme Rouge TDF2018 Solo : Etape 1

Flamme Rouge TDF2018 Solo : Etape 1

Petit rappel : la page récapitulative pour le TDF2018 est accessible via l’onglet Flamme Rouge dans le menu, ou en suivant ce lien Page TDF2018 Solo

Pour cette première étape du TDF2018 entre Noirmoutier-en-l’Île et Fontenay-le-Comte, Gigamic nous propose le parcours suivant :

L'étape 1 du TDF2018
L’étape 1 du TDF2018

Comme il y aura 12 coureurs sur la ligne de départ, j’ai remplacé les tuiles A et b par les tuiles 1 et 4 de l’extension. De plus, j’ai ajouté la tuile 9 entre les tuiles f et l pour mon sprint intermédiaire.

Départ de cette édition 2018

Départ de l'étape 1
Départ de l’étape 1
Je suis bien content que l’on ne commence pas avec un contre la montre, car je ne sais pas encore comment gérer ce genre d’étape dans le jeu 🙂 .

On dispose, comme indiqué dans le règlement, les coureurs, et le départ est donné. Il y aura dans cette étape, un sprint intermédiaire qui attribuera 3, 2 et 1 secondes et 3, 2 et 1 point pour le classement par point. On a également 2 petites ascensions qui donnent 1 point à celui qui passe le premier là haut. Comme c’est la première étape de ce tour de France, on va la jouer sans les règles de chutes, pour se concentrer sur le principal pour l’instant.

Comme souvent, lors de mes petits tests de la version Solo, l’équipe Peloton démarre rapidement, notamment avec leur rouleur qui engrange donc de la fatigue pour le décompte final, système perso ajouté pour gérer la fatigue entre les différentes étapes.

A l’approche du sprint intermédiaire, on a un petit trou entre un groupe de tête composé de : M. Matthews (Peloton/Blanc), T. Dumoulin (Peloton/Blanc) et E. Boassen Hagen (Muscle/Vert) et le reste du peloton. Suite à ce sprint intermédiaire, remporté par M. Matthews, on assiste à un regroupement du peloton avant l’arrivée sur les 2 petites bosses de catégorie 4.

L'équipe peloton prend rapidement les devants
L’équipe peloton prend rapidement les devants
... et empoche donc le premier sprint intermédiaire de ce tour de France
… et empoche donc le premier sprint intermédiaire de ce tour de France

Normalement, pas de raison que le peloton explose avec juste ces deux petites montées et pourtant, sous l’impulsion de l’équipe peloton, les premiers décrochés apparaissent et R. Uran (Muscle / Rose) ne parviendra à recoller le peloton qu’à l’arrivée, au terme d’une grosse débauche d’énergie. Mon équipe profite aussi de ces deux petites montées pour revenir dans les premiers rangs afin de préparer l’arrivée sur Fontenay-le-Comte. M. Matthews empoche donc les 2 seuls points distribués pour le classement de la montagne, avant de s’écrouler un peu dans les derniers kilomètres. Mais le travail est fait et bien fait, puisque c’est son partenaire T. Dumoulin qui prend les devants pour remporter la victoire avec 2 secondes d’avance sur mon rouleur R. Porte.

Les 2 petites bosses ont engendré quelques petits écarts
Les 2 petites bosses ont engendré quelques petits écarts
Tom Dumoulin de l'équipe SunWeb/Blanc/Peloton remporte la première étape
Tom Dumoulin de l’équipe SunWeb/Blanc/Peloton remporte la première étape

Grâce au jeu des bonifications au sprint intermédiaire et à l’arrivée, T. Dumoulin prend donc le maillot jaune avec 8 secondes d’avance sur mon rouleau R. Porte.

Gestion du temps à l’arrivée

FR_TDF2018_E1_DecompteUn petit zoom sur la façon de comptabiliser les écarts sur la ligne d’arrivée.

A chaque salve d’arrivants, je comble les trous éventuels entre eux pour former un unique peloton d’arrivant. Le premier a 10 secondes de retard sur le dernier arrivant du précédent tour (sauf bien sur si c’est le vainqueur). Les coureurs perdent 2 secondes par ligne de retard et 1 seconde s’ils sont sur la gauche de la route.

Exemple avec la photo de droite, on recule le coureur rose ou avance les suivants pour ne former qu’un peloton.
Le rose remporte donc la victoire, le rouge termine avec 2 secondes de retard car il est une ligne plus loin. Le vert est à une seconde du rouge puisque juste à coté, et le noir a 2 secondes du rouge. Pour le bleu qui ne passera la ligne qu’au tour suivant, il aura 10 secondes de retard sur le dernier du tour précédent, soit 14 secondes de retard sur le vainqueur.

Les chiffres de 1, 2 et 10 secondes dépendent du profil de l’étape. Pour les étapes de montagne, ils seront plutôt de l’ordre de 1, 10 et 45 secondes.

Gestion de la fatigue

Comme indiqué dans le règlement de ce TDF Solo, je distribue, même aux joueurs gérés par le jeu, les cartes fatigue à la fin de chaque tour.
De plus, sur cette première étape, le premier prend une carte supplémentaire de fatigue.

Ensuite, après l’arrivée de tous les cyclistes, je regarde qui a le plus de cartes fatigue parmi les 6 premiers. Ce « vainqueur » de la fatigue partira avec une carte fatigue supplémentaire pour la prochaine étape. A noter, que les cartes du paquet peloton sont divisé par 2 puisqu’on utilise un unique paquet pour les 2 coureurs.

Sur cette première étape, l’équipe peloton possède 13 carte fatigues pour les 2 coureurs donc 6 en moyenne, ce qui est plus que R. Porte avec 5 fatigue ou E. Boassen Hagen avec également 5 fatigues. M. Matthews ayant récolté à lui seul 10 fatigue en gardera une pour l’étape suivante.

Classement de l’étape / Classement général

1er : T. Dumoulin (SunWeb / Blanc / Peloton)
*** 2ème : R. Porte (BMC / Rouge / Humain) à 8 secondes
3ème : E. Boassen Hagen (Dimension Data / Vert / Muscle) à 19 secondes
4ème : S. Chavanel (Direct Energie / Noir / Muscle) à 23 secondes
5ème : M. Matthews (SunWeb / Blanc / Peloton) à 25 secondes
6ème : J. Hansen (Astana / Bleu / Muscle) à 26 secondes
7ème : J. Fuglsang (Astana / Bleu / Muscle) à 27 secondes
8ème : P. Rolland (Cannondale / Rose / Muscle) à 29 secondes
9ème : R. Uran (Cannondale / Rose / Muscle) à 30 secondes
10ème : T. Slagter (Dimension Data / Vert / Muscle) à 40 secondes
***11ème : G. Van Avermaet (BMC / Rouge / Humain) à 42 secondes
12ème : L. Calmejane (Direct Energie / Noir / Muscle) à 43 secondes

Classement par équipe

1er : SunWeb (Blanc / Peloton)
*** 2ème : BMC (Rouge / Humain) à 25 secondes
3ème : Astana (Bleu / Muscle) à 31 secondes
4ème : Dimension Data (Vert / Muscle) à 34 secondes
4ème : Cannondale (Rose / Muscle) à 34 secondes
6ème : Direct Energie (Noir / Muscle) à 41 secondes

Classement par points

1er : T. Dumoulin (SunWeb / Blanc / Peloton) : 12 points
*** 2ème : R. Porte (BMC / Rouge / Humain) : 6 points
3ème : E. Boassen Hagen (Dimension Data / Vert / Muscle) : 5 points
4ème : M. Matthews (SunWeb / Blanc / Peloton) : 3 points
5ème : S. Chavanel (Direct Energie / Noir / Muscle) : 2 points

Classement de la montagne

1er : M. Matthews (SunWeb / Blanc / Peloton) : 2 points

Leave a Comment