Présentation Agricola

Présentation Agricola

Je regarde toujours avec envie les images du salon de l’agriculture de Paris, mais sans avoir le courage de mis rendre. J’ai donc choisi la solution de facilité avec l’achat d’Agricola, où comment devenir paysan à la maison.

Ce jeu de 2008, est réalisé par Uwe Rosenberg, qui est juste, la référence du jeu à l’allemande. Pour les néophytes, le jeu à l’allemande est caractérisé par une part de hasard quasi inexistante dans les mécanismes du jeu. Donc souvent des jeux, d’une complexité légèrement supérieure à la moyenne, avec des petits pions de bois qu’il faudra placer çà et là pour réaliser vos actions et avec un bannissement du dé (d’ailleurs, il ne doit pas exister de fabricants de dés en Allemagne).

Le jeu consiste donc à se mettre dans la peau d’un paysan du XVIIème siècle et de faire prospérer sa petite exploitation pour, dans un premier temps, subvenir aux besoins de sa famille, et ensuite obtenir le plus de ressources, de bétail et de construction pour marquer un maximum de points afin de remporter la victoire.

Installation du jeu

Installation du jeu pour 2 personnes
Installation du jeu pour 2 personnes
Le jeu est fait pour 1 à 5 joueurs, il y aura dans la rubrique Agricola, un article spécifique à la pratique en solo d’Agricola, je ne reviendrais donc pas ici sur les détails de cette version. Le temps annoncépar l’éditeur pour une partie est d’environ 30mn par joueur, personnellement, je pense que pour un jeu avec les cartes, donc en version non familiale, il faut mieux compter 50 minutes + 15 minutes par joueurs supplémentaires.

Comme vous avez pu le voir dans l’OpenZeBox, il y a beaucoup de matériel à placer sur la table avant de commencer. Prévoyez donc au moins 10mn d’installation si vous voulez jouer avec les cartes d’aménagements mineurs et de savoir faire. En parlant de ces cartes, vous pouvez également décider de jouer sans pour simplifier le jeu, c’est la version familiale du jeu. En effet, 5 versions du jeu sont disponibles, le premier est donc la version familiale, sans utilisation de carte, ensuite vous avez plusieurs types de cartes : E pour débutant, I pour interactif et K pour expert, ce qui nous donne la version débutant si vous jouez avec le deck E, et de la même façon la version I et K. La dernière est la version mixte, vous l’aurez surement compris c’est le fait de jouer avec les différents paquets de cartes E, I et K en même temps.

Promenons nous dans les champs …

C’est maintenant le moment de commencer notre partie. Chaque joueur débute avec une maison de 2 pièces en bois et 2 membres de sa famille, disons le papa et la maman. Le plateau de jeu de chaque joueur, contient 15 cases sur lesquelles il faudra donc agrandir sa maison, construire des champs et des pâturages.

Place à l’action

Chacun son tour, les joueurs vont pouvoir envoyer un membre de leur famille sur l’une des actions présente sur les plateaux actions, en voici quelques exemples :

  • Prendre du bois : 3 pions bois sont déposés à chaque tour de jeu, si personne ne le prend, on a donc 6 pions pour le tour suivant
  • Prendre de l’argile : ajout 1 pion par tour
  • Prendre des roseaux : ajout 1 pion par tour
  • Partir à la pêche : ajout d’1 point de nourriture à chaque tour
  • Construire une nouvelle pièce à votre maison : il vous faudra 5 bois et 2 roseaux pour une pièce en bois. Une pièce est nécessaire pour chaque membre de la famille, il faudra donc agrandir votre maison avant d’agrandir votre famille.
  • Devenir le premier joueur : et oui, il faudra faire une action pour prendre la place du premier joueur et ainsi ne pas être gêné par ses adversaires pour sa première action au prochain tour.
  • Labourer : création d’un nouveau champ sur votre plateau
  • Ensemencer vos champs avec des légumes et céréales
  • Construire une étable pour y accueillir des animaux
  • Faire un aménagement majeur : permet de construire des foyers pour cuire les animaux afin de se nourrir, ou des fours pour cuir les céréales dans le même but.
  • Clôturer un pâturage afin d’agrandir votre capacité d’accueil pour les animaux

Chaque action, ne pourra être entreprise que par une seule personne pendant un tour de jeu. Il faudra donc composer avec les choix de vos adversaires pour faire avancer votre exploitation avec les actions restantes.

A chaque tour de jeu, une nouvelle action est ajoutée à celles qui existent dès le départ (11 disponibles dès le tour 1 à 2 joueurs). Il faut noter que le jeu est modulable en fonction du nombre de joueurs. Ainsi à 4 joueurs, par exemple, vous allez ajouter de nouvelles actions dès le début du jeu, pour que tous les membres des familles puissent en choisir une.

Les récoltes

Chaque membre de votre famille devra être nourri régulièrement, en fait, à chaque récolte du jeu. Les récoltes se situent à la fin du tour 4, 7, 9, 11, 13 et 14. Il vous faudra donc réussir à produire de la nourriture, de plus en plus rapidement et en plus grosse quantité, puisque votre famille va normalement s’agrandir.

Produire de la nourriture

Le bétail disponible : bœuf, mouton et sanglier
Le bétail disponible : bœuf, mouton et sanglier
Pour obtenir de la nourriture, plusieurs options. La plus facile, mais la plus disputée, utiliser l’action de pêche dont j’ai parlé dans la liste des actions disponibles.
La plus bucolique, vous pouvez créer de nouveaux champs, pour y planter des céréales et légumes. A chaque récolte, vous aurez le droit de prendre une partie du contenu de vos champs et donc récupérer des céréales qui pourront être ensuite transformés (cuisson de pain) pour donner des points de nourriture.
La plus cruelle, vous allez également pouvoir récupérer du bétail : mouton, sanglier, bœufs qui partiront au four pour nourrir votre famille.

Développer l’exploitation

Une exploitation déjà bien développée
Une exploitation déjà bien développée
On a déjà vu que l’on pouvait construire des champs, mais vous pouvez également construire des pâturages pour accueillir votre bétail. En effet, tous ces animaux ne partiront pas au four pour être manger, car il faudra en garder pour marquer des points en fin de partie. Chaque case de pâturage pourra contenir 2 animaux de la même espèce et 4 si vous avez une étable dans ce pâturage.
Il vous faudra donc des clôtures pour délimiter les espaces réservés aux animaux, mais attention, vous n’avez que 15 clôtures pour l’ensemble de la partie. Il vous faudra bien sur du bois pour les construire.

La dernière solution pour développer votre exploitation et d’agrandir votre maison. Au début de la partie, tous les joueurs commence avec 2 pièces en bois. Vous pourrez par la suite rénover ces pièces pour passer à l’argile puis à la pierre. Plus le matériau utilisé sera élevé, plus vous marquerez de points à la fin.
A tout moment, vous pouvez ajouter une pièce à votre maison en respectant le fait que la pièce doit être du même matériau que les pièces déjà existantes. Il vous en coûtera alors 2 roseaux plus 5 pions de la ressource de votre maison (bois, argile ou pierre). A noter, que chaque membre de la famille occupe une pièce (sauf pendant les 2 dernières récoltes), il faut donc agrandir votre maison, pour agrandir votre famille et ainsi obtenir plus d’action par tour.

Un peu de cartes maintenant …

Pour venir pimenter un peu vos parties, vous pouvez donc choisir d’intégrer les nombreuses cartes disponibles dans la boîte : les aménagements mineurs et les savoir-faire. Une fois le ou les decks de cartes choisis (E, I et/ou K), chaque joueur choisira 7 savoir-faire et 7 aménagements mineurs qu’il pourra utiliser pendant la partie, une manière d’augmenter encore la durée de vie du jeu.

Pas mal de critères pour désigner le gagnant
Pas mal de critères pour désigner le gagnant

Et le gagnant est …. ?

Une fois les 14 tours de jeu terminés et la dernière récolte résolue, on va compter les points de chaque joueur. Et là, vaut mieux que votre exploitation soit bien développée et dans tous les domaines car on peut obtenir des points négatifs dans un domaine négligé et donc finir avec un score peu flatteur.
Pour vous aidez lors du décompte final, l’explication des points et reprise à l’arrière d’un plateau de jeu. Vous pouvez également passer par une petite application Android fort pratique : Agricola Scorer.

Bon jeu à tous

Avant de nous quitter, un petit point sur le livret de règles, qui est surement le plus pourri que je n’ai jamais vu. Au delà des 14 pages bien pleines, c’est la présentation et la répartition du contenu qui sont très mal pensées. Il faudra donc vous accrochez un peu pour passer ce premier cap, mais le jeu en vaut la chandelle.

Il ne vous reste donc plus qu’à aller chercher ce jeu, contre environ 45 à 50€ selon la qualité de l’échoppe dans laquelle vous vous fournissez …

Ma note : 8.7

Leave a Comment